DOCUMENT DE CONSENTEMENT ÉCLAIRE POUR UNE OPÉRATION DE TRICHIASIS OU DISTICHIASIS

Vous êtes atteint(e) d'un Trichiasis ou Distichiasis. Votre ophtalmologue vous propose l'opération chirurgicale.

Cette fiche contient l'information sur l'opération qui vous est proposée, sur ses motifs, conditions, résultats, risques et limites.

LE TRICHIASIS ET LE DYSTICHIASIS

Le Trichiasis est la croissance d'un cil dans le direction de l'oeil au lieu que ce soit dans la direction de la paupière. Le Distichiasis est la naissance d'un cil à partir d'une racine trop proche de l'oeil.

POURQUOI OPERER ?

La chirurgie est le seul moyen de faire disparaître les cils anormaux.

En l'absence de traitement efficace, les cils anormaux frottent contre l'oeil et provoquent des irritations mécaniques qui peuvent aller jusqu'à l'ulcération de la conjonctive ou de la cornée.

L'OPERATION

Elle est réalisée sur le patient, alors qu'il est installé sur le dos, en milieu chirurgical stérile et sous microscope.

* Anesthésie: elle peut se faire par injection de produits anesthésiques au voisinage de l'oil ou uniquement par l'instillation de gouttes.

* Technique opératoire: l'opération consiste en l'excision totale de la lésion. Il n'y a pas d'ouverture du globe oculaire. Chronologiquement, les étapes de l'intervention consistent en: Désinfection, anesthésie avec des gouttes ou une piqûre dans la région de la lésion, incision, destruction de la racine des cils anormaux, désinfection, pansement ou non. Des soins locaux avec gouttes, pommades et/ou pilules seront à suivre.

Votre ophtalmologue décidera du type d'anesthésie, de fermeture et de traitement post opératoire en fonction de la localisation, profondeur et la dimension de la lésion.

La durée de présence en salle d'opération est de 10 à 20 minutes. Dans le quartier opératoire, elle est d'une demi-heure. En somme, vous rentrez chez vous 1 heure après votre arrivée.

Si la lésion a une apparence inhabituelle, son analyse en laboratoire d'anatomopathologie peut être effectuée pour en déterminer la nature exacte. Il vous appartient de reprendre contact, 1 à 2 semaines plus tard, pour en avoir les résultats. Les frais de cette analyse vous seront facturés par le laboratoire.

EVOLUTION POSTOPERATOIRE HABITUELLE

Les suites opératoires habituelles sont en règle générales très simples, voir quasi inexistantes.  Rarement, peuvent apparaître des gonflements des paupières, rougeurs, sécrétions, larmoiements avec un peu de sang, sensibilité à la lumière, sensations de grains de sable et douleurs légères à fortes.

Ces inconvénients peuvent durer une semaine. La sensation de grains de sable peut durer quelques semaines. La rougeur s'estompe progressivement au fil des semaines.

LES COMPLICATIONS DE L'OPERATION

Bien qu'elle soit parfaitement standardisée et suivie de bons résultats, ce genre d'opération n'échappe pas à la règle générale selon laquelle il n'existe pas de chirurgie sans risque. Il n'est donc pas possible à votre ophtalmologue de garantir formellement le succès de l'intervention.

Vous devez être conscient

* que pendant l'anesthésie et parfois même pendant l'opération, de l'inconfort et de la douleur peuvent survenir,

* qu'il existe dans toute anesthésie locale et toute chirurgie un risque de complications locales, d'hémorragie et d'infection, et générales d'intolérance pouvant conduire à un état de choc grave. Le risque de survenue de ces complications est imprévisible. Il est tellement exceptionnel qu'il est impossible de le chiffrer,

* qu'il existe après toute intervention chirurgicale un risque de cicatrisation insuffisante ou excessive, pouvant mener à des cicatrices disgracieuses. Ce risque est plus important en cas de peau foncée. Il n'est toutefois pas chiffrable.

* qu'il existe après toute ablation de tumeur un risque récidive menant à un ré intervention. Ce risque est imprévisible mais peut être évalué par la nature anatomopathologique de la tumeur.

CE A QUOI IL FAUT FAIRE ATTENTION AVANT, PENDANT ET APRES L'OPERATION

Vous vous engagez à vous présenter aux rendez-vous nécessaires et à respecter scrupuleusement les précautions et les traitements à suivre avant et après l'opération:

LA VEILLE DE L'OPERATION: Démaquillez-vous soigneusement, lavez-vous à fond les cheveux, le visage, surtout les paupières et les cils, puis tout le corps au savon. Rincez-vous généreusement puis répétez le même lavage et rinçage approfondis. Séchez-vous avec une serviette propre. Dormez avec des vêtements de nuit propres et dans une literie propre. Ne prenez pas de l'Aspirine la veille ni le jour de l'intervention. Vous pourrez la reprendre le lendemain de l'opération. Discutez cette interruption de traitement à l'Aspirine avec votre médecin généraliste.

LE JOUR DE L'OPERATION ET DURANT LA SEMAINE QUI LE SUIT: Le matin de ce jour-là, au réveil, re-démaquillez-vous soigneusement et reprenez une double douche approfondie comme décrit ci-dessus. Portez des sous-vêtements et habits propres. Prenez votre petit-déjeuner et médicaments habituels sauf l'Aspirine qu'il faudra donc éviter ce matin-là.
Munissez-vous de tous vos médicaments et de ce papier-ci dûment signé.

Puis rendez-vous à l'heure indiquée au Cabinet du Dr SAFFIEDINE, pour vous inscrire, payer l'ensemble des frais chirurgicaux et médicaux de ce jour-là. Ces frais ne vous seront pas remboursés par la Sécurité Sociale. Ils vous seront éventuellement remboursés par votre assurance privée auprès de laquelle vous devez vous renseigner. Le Cabinet du Dr SAFFIEDINE ne s'occupe pas de ces démarches.

Lors de l'intervention, il vous est demandé d'être calme et de suivre à la lettre les directives données par votre ophtalmologue.

En toute prudence, la présence d'un proche est conseillée pendant la journée de l'opération.

Vous appliquerez, doucement la pommade ou instillerez le collyre prescrits sur la (es) plaie(s) opératoires à midi, le soir et avant de vous coucher. Ce traitement sera à poursuivre 4 fois par jour (matin, midi, soir et avant le coucher) pendant une semaine entière.

En cas de fortes douleurs, prenez un ou deux, maximum 3, comprimés de Paracetamol par jour.

Il est toujours fortement déconseillé de se frotter les yeux.

Si une coquille de protection est posée sur l'oeil, il faudrait la garder durant tout sommeil, en changeant les sparadraps à chaque application de pommade ou instillation de gouttes, et ce pendant 1 semaine. Les sparadraps collent mieux sur une peau préalablement lavée au savon ou frottée à l'aide d'un parfum légèrement alcoolisé.

Les activités visuelles, professionnelles et de loisir, sont toutes permises tant que l'oil n'est pas en contact avec de la saleté ou de la poussière.

Le port de lunettes solaires est toujours conseillé lors de l'exposition au soleil.

VOUS DEVEZ PRENDRE CONTACT IMMEDIATEMENT AVEC VOTRE OPHTALOMOLGUE EN CAS DE

  • Difficultés respiratoires
  • Malaise général
  • Fièvre
  • Saignements abondants et persistants
  • Douleur très forte persistante plus que 24 heures.